Dessins de:
Julie Delwaerde


 

 

 

 

 

 

 



 

   
     
 

…est une création centrée sur la danse, mêlant artistes professionnels, semi-professionnels et amateurs (jeunes du quartier). Avec en filigrane le thème du passé industriel de Molenbeek, le projet intègre résolument l’esthétique urbaine contemporaine du mouvement Hip Hop. Chaque groupe de danse et de roller trouve son support musical chez Fanfarrah et Percussions-Percutons et fait ainsi l’expérience de rythmes inhabituels.

Les danseurs Funk de Jacomo De Decker renforcés de ceux de Blanchard Tshitenge et Cathy Laera forment la base mouvante et colorée du cortège. Avec leurs costumes moirés aux tons métalliques, ils sont héros cybernétiques et prêtresses de mondes étranges. Saïd Ouadrassi a travaillé le breakdance pour tournoyeurs avertis. Le succès de "Spledge" - notamment lors du week-end d’ouverture de Bruxelles 2000 – confirme sa qualité. Le groupe est le plus proche du thème de départ, le passé industriel de Molenbeek avec leurs salopettes intégrales blanches, leurs accessoires aux reflets métalliques, leur maquillage en forme de grille et, surtout, leurs mouvements saccadés et mécaniques évoquant les chaînes de fabrication. Quelques "ciseaux" et autres figures plus acrobatiques sont également présentés sur un plateau d’argent.

Les figures acrobatiques de roller in line, démarré en trombe du Roller Park d’Anderlecht, avec Issame Tolba, donnent le vertige ! Si tout va bien, une rampe sera installée sur le trajet de la Parade pour une démonstration de leurs voltiges. Ici, le graphisme Hip Hop s’exprime sur le corps même des artistes, sous forme de " body-graffing ", ou sous forme de peinture sur des tissus moulants, afin d’animer les dessins par les mouvements du corps. Ils renforcent la dynamique et la cohésion du cortège par leurs zigzags entre les groupes. Les costumes se réalisent activement ; des chapeaux aux formes sculpturales sortent des mains créatrices d’une participante, Fatima Akharaze. Le coiffeur Olivier Dachkin vient gracieusement les enrichir de montages savants et s’occupe des maquillages. Corinne Bernard (responsable de l’atelier) crée des vêtements dans des tissus aux reflets métalliques pour les danseurs funk, accessoirise les salopettes des breakeurs, transforme le look des rollers. Le véritable travail artistique est d’intégrer le thème de la vie industrielle de Molenbeek dans l’esthétique du mouvement hip hop et ses différentes formes d’expression : musique, danse, graphisme. Les costumes sont diversifiés, en fonction du style de chaque groupe, mais aussi des nécessités propres à chaque technique de danse. La confection même a été en partie réalisée avec la Maison des Femmes de Molenbeek-Saint-Jean.

Enfin, le Char publicitaire Lemon Cactus de Spadel, fruité et pétillant, déambule à leur suite. Dessiné par Julie Delwarde qui s’inspire également du thème industriel – il évoque une machine de production, il présente le nouveau produit du sponsor, le Lemon Cactus.

Il comporte en outre une plate-forme spécialement conçue pour les performances des breakeurs.

 
Al Fanfarrah
Krijtkring vzw
Luk Mishalle
03.257.30.53 
Percussions Percutantes 
(
Tambours Géants)
LES (asbl Lutte contre l’Exclusion Sociale)
Ali Ben Hamid 
02.410.58.80
Hip Hop in Line
Idéal Stand’Art asbl
Alain De Groot
02.426.19.39

Idéal-Stand Art
Nelly Keshavarz – Tél. 02/426 19 39
(Centre d’expression & de créativité)


Ateliers danse :

Funk : Jacomo De Decker, Blanchard Tshitenge, Cathy Laera
Roller : Issame Tolba
Breakdance : Saïd Ouadrassi
Costumes et maquillages : 
Corinne Bernard
Coiffures : Olivier Dachkin
Chorégraphie de l’ensemble : 
Bud Blumenthal
Coordination plastique : 
Nelly Keshavarz