Dessins de:
Julie Delwaerde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  

 
   
     
  Il existe une série de CD intitulée: "the Music of Islam". Sur le cd "flutes and trumpets" se trouve un fragment sans titre de 30 secondes seulement. C'est un enregistrement ‘sur le tas’ d'une cérémonie de bienvenue en Ouganda. Je n'avais jamais entendu une telle ambiance de fête. Dans la pochette on parle de 'ivory trumpets (aguara) and flutes'. Mais rien de plus... Le temps passe et soudain, il y a deux ans, quelqu'un m'apporte 2 n’fars du Maroc. Des longues cornes comme on les voit dans le film de Ben Hur. Alors une étincelle jaillit: ce que j'entends me fait repenser au CD "the Music of Islam". Je recherche le morceau et en effet; ce sont des sons similaires.

Depuis lors l'idée persiste : en Belgique nous devons également créer un cortège musical et un festival semblable. Mais comment ? Comment traduire cette donnée vers une ville Européenne ?

Je propose l'idée aux organisateurs de la Zinneke. Ils sont intéressés...  Les élèves de la classe de soudure du Point d'appui de travail, sous la direction de Mohamed El Ouazghari, ont fabriqués des harnais de tambours très performants, auquel on peut également placer des bâtons avec des drapeaux. Manuela Lauwers dessine et réalise un premier costume. Daniel Fox débarque d’Angleterre pour construire des tambours de basse plus spéciaux. Michael Weilacher (un Américain d'Anvers) et moi-même écrivons la musique. Jo Zanders fabrique les nfars. Après de multiples tentatives avortées ou trop onéreuses, il trouve la solution: 2 tuyaux électriques coulissants, le bec d'un trombone et une bouteille de Spa ou une trompette cassée sciée comme pavillon.

Nous répétons au Vaartkapoen. Le Centrum West et la Vereniging voor Marokkaanse Jongeren (VMJ) sont également partenaires. Pour la première fois nous avons une idée de l'ensemble. C'est fantastique !

Dès lors tout s’accélère: le bouche à oreille fait son effet. De plus en plus de gens veulent participer. C'est aventureux, difficile, parfois frustrant, mais très intense et émouvant…

HUGA, les taïkos japonais

Perchés sur quatre chars avec leurs massifs tambours en forme de poteries antiques, les joueurs de taïko venus tout droit du Pays du Soleil Levant mettront encore une tonique touche internationale à la Parade...

L’E-U Japan Fest Commitee (M. Kogi, secrétaire général) crée des liens artistiques entre le Japon et l’Europe. Pour Bruxelles – Ville européenne de la culture de l’an 2000, la Parade Zinneke représente une occasion intéressante d’intégrer des artistes de son pays dans des ateliers existants. Il a proposé Huga, un groupe de joueurs de taïkos réputé. Les percussions métissées ont pu se développer, entre Fanfarrah et Percussions-Percutons. Après un premier stage en mars 2000 au Vaartkapoen et Idéal Stand’art puis en avril, ils se joignent à la Parade où ils donnent le rythme aux rollers de Hip Hop in Line et échangent quelques solos bien tassés avec les musiciens de Fanfarrah.

 
Al Fanfarrah
Krijtkring vzw
Luk Mishalle
03.257.30.53 
Percussions Percutantes 
(
Tambours Géants)
LES (asbl Lutte contre l’Exclusion Sociale)
Ali Ben Hamid 
02.410.58.80
Hip Hop in Line
Idéal Stand’Art asbl
Alain De Groot
02.426.19.39

 

Fanfarrah est une production musicale de l'asbl De Krijtkring, en collaboration avec le Vaartkapoen (VK), Centrum West en Vereniging Marokkaanse jongeren (Association des jeunes marocains). 
Idéal-Stand Art organise le soutien technique et administratif.

De Krijtkring vzw
Luk Mishalle : Tél. 03/257 30 53
Percussions et partitions : Michael Weilacher, Daniël Fox
Instruments à vents : Luk Mishalle, Jo Zanders
Echasses : Jo Zanders
Costumes, drapeaux : Manuela Lauwers

Invités
 : le groupe japonais Huga, percussions japonaises (taïkos)
Taïko stage : 
Infos : Idéal-Stand Art 02/426.19.39
Jo Zanders : 0496/12.92.38.


Responsables du groupe Huga : Kengo Inagashi et Masayoshi Shimada, percussionnistes professionnels; encadrement artistique : Yosuke Ohashi, metteur en scène dans le "Théâtre de Mouvement  Taïchi-Kikaku".