Dessins de:
Basma Ben Amar

 


 

 

Un mouvement sous forme d’atelier inspiré par quelques-unes des grandes cultures issues d’Afrique centrale.

Sensibilisés par les principes qui animent l’esprit Zinneke, des artistes installés en Belgique, mais originaires du Congo Kinshasa, d’Angola, du Rwanda, du Burundi, d’Ouganda ont pris le pari de partager leurs expériences avec quiconque veut apprendre à danser et chanter sur les extraordinaires rythmes qui font bouger l’Afrique et …le monde.

Endiablé par le talent et l’énergie des musiciens John Mahy et Ben Ngabo, le mouvement est ouvert par les percussionnistes burundais du groupe Hiba. Remarquables d’élégance et de virtuosité, ils déambulent en portant et en frappant des grands tambours traditionnels posés en équilibre sur la tête. Ils sont suivis par un ensemble d’une centaine de danseurs et chanteurs, dont des élèves de l’école Yantra. Ce groupe, créé pour la circonstance, évolue autour d’un char-percussions animé principalement par les groupes Bonyoma et Bantus. En cadence, les chanteurs lancent des rythmes "punch", des cris-animations ainsi que des messages de paix dans différentes langues issues de pays en difficultés (pensez au Mozambique !). Leur souhait est d’entendre répondre, en écho et en chœur tous les ambianceurs de la Zinneke. Le cortège se terminera par un géant articulé symbolisant une danseuse ou un danseur en action (la danse "Ndombolo"). Le groupe de danseurs sera encadré par le chorégraphe Zacharie du Ballet National du Congo, la danseuse Kiss Keya et Ciza Muhirwa, professeur de danse à l’école Yantra.

Des moments de symbiose avec le public sont provoqués lors de certains arrêts du cortège et les participants seront invité à se plonger dans l’ambiance chaude afrobruxelloise !

La réalisation du "char-percussions" et de la marionnette géante "l’ambianceur" est une réalisation des élèves-scénographes de la Cambre encadré par Jean Claude De Bemels.

 
     
 

Direction artistique, coordination : John Mahy, musicien, initiateur du projet; Ben Ngabo, musicien, danseur, chorégraphe


La bande de Beauvais

La bande de Beauvais est un regroupement de percussionnistes, danseurs et acrobates amateurs qui, encadrés par des professionnels de la Compagnie Azanie de Lyon – créée par Fred Bendongué ; danseur et chorégraphe & Areski Hamitouche, musicien percussionniste –, s'attachent à créer un spectacle déambulatoire en costumes : un subtil mélange de rythmes afro-brésiliens, d'une danse issue de la capoeira et de pirouettes en tous genres.
La Bande
est aussi pour ses participants une expérience de groupe et de rencontre, un brassage de générations, de lieux, de pratiques, de caractères.
La Bande de Beauvais est née en 1998 dans le cadre de la politique de la Ville, à l'initiative du Théâtre de Beauvais.
Le travail, organisé sous forme d'ateliers a pour but, à terme, l'autonomisation de La Bande.
En avril 1999, des élèves et encadrants de l'Espace permanent des Arts du Cirque et de la Rue de Beauvais ont rejoint la Bande, inventant des scènes chorégraphiques et acrobatiques.
Après deux défilés à son actif, en 1999, qui ont remporté un franc succès, La Bande compte aujourd'hui près de quatre-vingts amateurs (dont plus de la moitié récidivistes) toujours aussi motivés à s'évader le temps d'un défilé.

Responsable : M. Samuel DENIS, le Café-Musique d'Argentine, 
Tél.: + 33 3 44 05 64 96

 
La revanche de la table
Curo-Hall
Nik Honinckx 
02.523.43.50
Les petites calèches d’action mobile  
Projection Caliban Asbl
Carlos Ramirez 
Les Ambianceurs
John Mahy
mahyj@swing.be
La Bande de Beauvais  
+ 33 3 44 05 64 96

 

PARTENAIRES

IGABA asbl
CCAC asbl - Cercle Congolais d’animations culturelles
Percussionnistes : Groupe Bantus, Groupe Bonyoma
Danseurs-chorégraphes : Zacharrie, Kiss Keya, Ciza Muhirwa 
Costumières : Bernadette Lusakalalu, Kiss Keya, Pitchou 
Couturier : Jean Marie Mayala 

Ce projet a vu le jour grâce à la complicité de Jean Claude De Bemels, Mirko Popovitch et Basma Ben Amar.